Possible réouverture de labos médicaux de Theranos en 2019

Theranos traversait une période difficile pendant près de dix-huit mois en raison des contestations opposées par les médias sur la performance de ses méthodes de test sanguin. Cette entreprise est toutefois parvenue à un arrangement avec le département américain de la santé et des institutions dédiées au travail social. Elle devait notamment abandonner ses poursuites en justices à l’encontre de l’agence CMS. En contrepartie, elle pouvait garder les certificats nécessaires à la viabilité de ses affaires et voyait ses charges de dédommagement réduit à 30.000 dollars.

L’impossibilité d’exercice appliquée à Theranos a également été levée à l’issue de ce règlement à l’amiable. La société, ayant démarré en 2003 à l’initiative d’Elizabeth Holmes, pourra ainsi effectuer la réouverture de ses laboratoires médicaux d’ici deux ans. Cet arrangement écarte également la majorité des inquiétudes sur le futur de cette boîte, sans pour autant les éliminer. La compagnie doit en effet entreprendre des efforts considérables pour rétablir la confiance des investisseurs et des nouveaux clients.

En 2016, Theranos a dévoilé son MiniLab. Il s’agit d’un matériel de test sanguin transposé sous une forme miniature et fonctionnant à travers un processus automatique. Selon les termes de l’entreprise, cette invention permettrait de contenir l’expansion du virus Zika.